Le patois de Charlieu,tout près du Brionnais, fait partie de cette petite région (pour faire simple entre Charolles et Roanne) où l'on parlait le "francoprovençal francisé". Entre le nord et le sud, on y passe (on y passait?) progressivement comme dans toutes les régions frontières à une autre langue, à une autre culture, à d'autres techniques : exemple des " tuiles creuses" ou tuiles canal sur toits à faible pente et tuiles plates sur toits à forte pente.

Pour revenir au patois de Charlieu, voici une petite histoire proposé par  "Patois Vivant"   : Le curé de Saint-Chose